En voir plus
Anaruz
Céramique
20 x 19 x 22 cm
7 kg
Allégorie de l'espoir
En voir plus

Anaruz est la métaphore de l’espoir, un espoir fragile et bienveillant, de ceux qui rejettent la résignation.

La sculpture garde les yeux fermés, espérer c’est ne pas savoir, c’est parier, c’est faire une promesse à l’avenir qu’on ne pourra peut être pas tenir. Anaruz c’est la représentation des craintes abattues, c’est celui qui nous fait croire à l’incertain,

aux rêves invraisemblables. Son œil sur le front c’est le doute, l’espérance est faite aussi de cette substance.  Après tout, les désirs profonds sont bien souvent nos alliés, mais ils peuvent aussi être nos ennemis, ils peuvent nous bercer d’illusions, grignoter notre réalisme et notre pragmatisme. Est-ce que l’espoir est juste ? Ne nous rend t-il pas finalement aveugle ? L’espoir en chacun, n’est peut être qu’un écho de notre enfance. La période de tous les possibles, celle où l’on croyait, ou le renoncement était un mythe.

Anaruz c’est la voie dans notre tête qui a décidé d’avoir une foi inébranlable en nous.

Certains décident de l’écouter de temps en temps, d’autres jamais. Et il y a ceux qui nourrissent toute leur existence, cette petite voie incertaine mais tenace.

La petite voie fragile de l’enfant audacieux.

© Painson Diane 2020 Tous droits réservés. All rights reserved.